L’externalisation des sauvegardes des machines virtuelles avec Veeam Cloud Connect

Une de nos missions concerne la protection des données numériques de nos clients. Afin de toujours mieux les sécuriser, nous proposons désormais une offre de sauvegarde des données externalisée grâce à la solution Veeam Cloud Connect.

veeam-cloud-connect-sauvegarde

Comment ça fonctionne ?

Besoin d’externaliser les sauvegardes de vos machines virtuelles ou serveurs physiques chez un hébergeur ? Anvole vous met à disposition un espace de sauvegarde hébergé dans nos Datacenters ISO 27001 basés en France (en métropole lilloise). Notre partenariat « Veeam Cloud Provider » et notre infrastructure sécurisée, nous permettent de fournir des volumes de stockage et de les connecter à votre serveur Veeam Backup & Replication, afin de réaliser des sauvegardes distantes.
Dès lors, vos données sont envoyées vers notre plateforme Veeam cloud provider et de manière totalement sécurisée.

schema-veeam-cloud-connect

Pourquoi externaliser la sauvegarde des données ?

L’avantage à l’externalisation des sauvegardes c’est surtout en cas de crash des serveurs ou des machines hébergées en interne (on le sait, ça peut arriver… erreur humaine ou matérielle), et bien il y a une sauvegarde sur un espace de secours. En fait, il s’agit d’une duplication de sauvegarde pour une meilleure protection des données.

L’administration des sauvegardes se fait aussi de manière totalement autonome puisque le client ayant souscrit à une offre Veeam Cloud Connect (VCC), accède à son espace de sauvegarde directement via son serveur Veeam B&R OnPremise ou dans un autre Datacenter. 
La rétention des données est également personnalisable, il peut définir de faire un backup tous les jours, semaines, mois, etc. Et en cas de restauration des données complète ou granulaire, il pourra le faire en toute autonomie.
Anvole peut aussi se charger de toutes les étapes du processus, aussi bien la création de l’espace de sauvegarde, des backups, de la rétention et de la supervision.

Enfin, et ce n’est pas anodin, cela permet de réduire les coûts d’hébergement (matériel, consommation électrique, entretien, etc.) puisqu’il n’y a pas besoin d’investir dans une seconde infrastructure de stockage/archivage. Par conséquent, cela réduit également l’impact sur l’environnement et n’est pas négligeable non plus pour une transformation numérique responsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.